Avez-vous déjà entendu parler de la finance décentralisée (ou DeFi) ? Cet univers a fait beaucoup de bruit dans la sphère crypto. Certains le voit comme une utopie où il est possible de multiplier ses gains sans le moindre effort, en réalité c’est un peu plus compliqué.. Nous allons aujourd’hui détailler ce qu’est la DeFi et montrer ses applications.

Qu’est-ce que la DeFi ?

On peut définir la finance décentralisée comme un système financier ouvert, accessible à tous, dans lequel ces cas d’utilisation ne nécessitent pas de tiers de confiance. Les valeurs principales de la DeFi rejoignent celles de Bitcoin, comme la décentralisation, la transparence ou l’immuabilité.

La DeFi est née grâce à Ethereum. En effet, sa blockchain permettant de déployer des contrats intelligents, Ethereum était le choix numéro 1 pour les entreprises souhaitant construire des applications décentralisées. Aujourd’hui, certaines sociétés ont développé leur propre blockchain pour pallier aux faiblesses d’ETH ( comme la scalabilité par exemple). Beaucoup comparent la DeFi à la CeFi (finance centralisée) alors que les deux mondes ne sont pas si opposés l’un de l’autre. Bien que leur philosophie ne soit pas la même, il est possible de faire des choses similaires dans ces deux univers.

Les cas pratiques de la DeFi

Il existe de multiples cas d’usages à la DeFi, tous plus incroyables les uns que les autres.

Vous souhaitez contracter un prêt en crypto en moins de 10 minutes ? C’est possible. Vous souhaitez également échanger votre bitcoin contre de l’éther sans passer par une plateforme d’échange centralisée ? C’est possible aussi. Bref, nous allons vous présenter 3 des cas les plus courants en finance décentralisée.

1. Prêter ses cryptos pour gagner des intérêts

Les premières applications de la finance décentralisée à avoir émergé sont des services de lending. Qu’est-ce que le lending ? C’est le fait de pouvoir prêter ses cryptomonnaies directement à d’autres utilisateurs en échange d’intérêts. Le principal enjeu de ce type de service est de pouvoir faire fructifier ses cryptomonnaies en passant directement par la blockchain, car les fonds des prêteurs sont bloqués dans un contrat intelligent et non par une société tierce.

Compound a été l’une des premières organisations à proposer ce type de service avec MakerDAO. Aujourd’hui, il en existe d’autres comme Dharma ou Celsius.

2. Échanger ses cryptomonnaies sans passer par une plateforme d’échange centralisée

Comme nous l’avons vu plus haut, l’un des principaux enjeux de la DeFi est la décentralisation. Grâce aux DEXs (plateformes d’échange décentralisées qui fonctionnent sur la blockchain),  il est possible d’échanger ses cryptomonnaies sans avoir à passer par une entreprise qui détient vos fonds.

Aujourd’hui, le DEX le plus utilisé est Uniswap. Il repose sur la blockchain Ethereum. Cependant Il existe des DEXs basés sur d’autres blockchains comme JustSwap, sur la blockchain TRON.

Le principal avantage des plateformes d’échange décentralisées est que vous n’avez pas d’informations personnelles à transmettre (KYC). Il suffit simplement de connecter votre portefeuille crypto (metamask ou ledger par exemple) à la plateforme pour commencer à échanger vos tokens.

3. Contracter un prêt en cryptomonnaie

Emprunter des cryptomonnaies fait partie des utilisations possibles dans la DeFi. En mettant à disposition un collatéral (montant en cryptomonnaies bloqué agissant comme une garantie), n’importe quel utilisateur peut contracter un prêt en crypto. Ce service va de pair avec le lending car les montants empruntés sont puisés dans les fonds des prêteurs. Ainsi, les emprunteurs paient des intérêts, intérêts qui sont redistribués aux prêteurs en guise de récompense.

Il existe évidemment d’autres applications à la finance décentralisée. Le but ici était d’en présenter quelques-unes des plus importantes.

Nos projets DeFi

Étant donné que la DeFi prend de plus en plus d’ampleur, nous vous donnons la capacité d’investir dans des projets en rapport. Nous avons sélectionné pour vous des projets DeFi innovants dans lesquels vous pouvez dès à présent investir :

  • Avalanche : Avalanche est une plateforme de smart contracts très efficace permettant de déployer des applications décentralisées. Son architecture étant basée sur plusieurs consensus, Avalanche est armée pour résoudre les problèmes récurrents aux blockchains, comme la décentralisation, la sécurité et la scalabilité. La plateforme prévoit pour son réseau de traiter plusieurs milliers de transactions par seconde. Cette architecture robuste permettrait le bon fonctionnement des applications décentralisées et propulserait ce nouvel acteur au cœur de la DeFi. Ce projet ambitieux est soutenu par une communauté très engagée. 
  • Loki : Loki est fork de Monero. C’est un réseau de confidentialité qui permet aux utilisateurs de communiquer en privé sur Internet. Loki développe son nouveau projet baptisé Chainflip une nouvelle plateforme décentralisée permettant d’échanger des jetons entre blockchains (de BTC à ETH par exemple). Chainflip révèlera également un mode “Private Swap”, une fonctionnalité qui permettra aux utilisateurs de la plateforme de tirer parti de l’anonymat de la blockchain Loki. Cette nouvelle plateforme serait évidemment très bénéfique à la finance décentralisée, là où la transparence peut aussi devenir un défaut.
  • Algorand : C’est un projet  ayant pour ambition de résoudre le trilemme des blockchains. La plateforme supporte  jusqu’à 1000 transactions par seconde avec une latence inférieure à 5 secondes. Algorand a récemment annoncé l’arrivée de contrats intelligents à la plateforme. C’est une très bonne nouvelle car les frais insignifiants du réseau permettront sans problème une utilisation à grande échelle.
  • Wanchain : Wanchain est un «super marché financier» connectant des actifs numériques distincts et permettant leurs transferts entre différentes blockchains. Plusieurs applications décentralisées sont déjà déployées sur Wanchain comme “Jack’s Pot”, une loterie sans perdant ou bien Wandora Box, un jeu basé sur la prédiction du prix du WAN. Voilà un point positif pour ce projet qui propose déjà des points concrets dans la finance décentralisée.
  • Loom : On peut caractériser Loom comme une plateforme d’interopérabilité multichaîne pour la mise à l’échelle d’applications décentralisées. Loom est une surcouche du réseau Ethereum. Son but est de développer son efficacité en développant des technologies autour d’elle. La plateforme a déployé “Loom sdk”, un outil facilitant la création de réseaux blockchains appelés “Sidechains”.  

Conclusion

La finance décentralisée fait maintenant partie intégrante de l’univers des cryptomonnaies. Ses usages se multiplient et son nombre d’utilisateurs ne fait qu’augmenter.

A l’heure de l’écriture de ces lignes, la valeur totale du secteur DeFi avoisine  les 10 milliards de dollars, alors qu’en juin dernier, cette valeur venait tout juste de dépasser le milliard. Nous ne sommes qu’au début d’une ère décentralisée, là où les utilisateurs interagissent entre eux, sans l’aide d’un tiers de confiance.

Alors qu’attendez-vous ?