Un Smart Contract (contrat intelligent) est une sorte d’accord automatisé entre le créateur du contrat et ses utilisateurs. Codés autour de la blockchain, les contrats intelligents y sont intégrés, ce qui les rend immuables et irréversibles. Ils sont utilisés afin d’automatiser l’exécution d’un accord afin que toutes les parties puissent être sûres de la conclusion immédiatement. Ils permettent également d’éviter les intermédiaires et peuvent aussi automatiser un processus de travail, en commençant lorsque certaines caractéristiques sont remplies. Dans ce nouvel opus de Feel Summer, nous revenons avec vous sur l’histoire des Smart Contracts, leur importance et leur fonctionnement.

Le Smart Contract dans l’histoire de la blockchain

Le Web 1.0 était Internet en tant que vitrine. Ensuite, le Web 2.0 a introduit la présence de plates-formes centralisées. Enfin, le Web 3.0 est la version sans tiers de confiance, automatisée et alimentée par l’utilisateur (donc décentralisée). Dans ce contexte, la blockchain pourrait être la clé de voûte de la décentralisation. Le concept de Smart Contract existait bien avant la technologie blockchain. Bien qu’Ethereum, la fameuse blockchain lancée en 2014, en soit le terrain de jeu le plus connu, le cryptographe Nick Szabo avait déjà lancé l’idée dans les années 1990.

À l’époque, Nick Szabo a conceptualisé une monnaie numérique appelée le Bit Gold. Cet actif n’a jamais été réellement lancé, cependant ce prédécesseur de Bitcoin mettait déjà en évidence des cas d’utilisation pour les Smart Contracts. Les contrats intelligents ont bien évolué au fil du temps. En effet, ils ont commencé avec de simples instructions (si, alors) qu’un programmeur novice peut programmer et déployer.

Un Smart Contract est un contrat sur la blockchain qui établit un lien entre deux parties.
Un Smart Contract est un contrat sur la blockchain qui établit un lien entre deux parties.

Depuis, les développeurs ont même fait en sorte que les contrats intelligents puissent être déployés sans connaissances particulières en codage. La sécurité, grâce à différents langages de programmation, a considérablement augmenté. Les programmeurs ont même développé des moyens de stocker automatiquement l’historique des Smart Contracts dans un format lisible par l’homme.

Qu’est-ce qu’un contrat intelligent ?

Un Smart Contract est un contrat signé sur la blockchain qui établit un lien contractuel entre deux ou plusieurs parties. Les Smart Contracts ont connu une grande expansion grâce à la deuxième blockchain la plus populaire au monde, Ethereum (ETH). De ces derniers sont nées les applications décentralisées (DApps) qui ont introduit tout un tas de nouveaux cas d’utilisation.

L’un des principaux avantages des réseaux blockchains est l’automatisation des tâches qui nécessitent traditionnellement un intermédiaire. Par exemple, au lieu d’avoir besoin d’une banque pour approuver un transfert de fonds d’un client à un professionnel, le processus peut se faire automatiquement. Notamment grâce à un contrat intelligent. Il faut seulement que les deux parties réussissent à s’entendre sur les termes du contrat.

Comment fonctionne un Smart Contract ?

Un Smart Contract est comme une déclaration numérique entre plusieurs parties. Les cas d’usages sont nombreux alors voici un exemple parmi tant d’autres. Admettons qu’une boucherie commande 3 bêtes à un agriculteur. Le premier peut verrouiller les fonds dans un contrat intelligent qui pourra ensuite être approuvé lorsque le second livrera les bêtes. Lorsque l’agriculteur s’acquittera de son obligation, les fonds seront immédiatement débloqués. Cependant, le contrat est annulé et les fonds sont reversés au client si l’agriculteur ne respecte pas son échéance.

Un Smart Contract ne peut être mis en place que si tous les participants sont d'accord.
Un Smart Contract ne peut être mis en place que si tous les participants sont d’accord.

Les contrats intelligents peuvent être programmés pour remplacer les mandats gouvernementaux et les systèmes de vente au détail, entre autres. De plus, ils pourraient potentiellement éliminer la nécessité de porter certains désaccords devant les tribunaux. Cela permettrait aux différentes parties d’économiser du temps et de l’argent.

Sur Ethereum, par exemple, les contrats sont écrits dans son langage de programmation, Solidity. Ce langage est Turing-complete. Cela signifie que les règles et les limites des contrats intelligents sont intégrées dans le code et qu’aucun acteur malveillant ne peut manipuler ces règles. Les Smart Contracts ne peuvent être mis en place que si tous les participants sont d’accord et les signent. Ensuite, c’est réglé pour la vie.

En termes plus techniques, la mise en place d’un contrat intelligent peut se décomposer en quelques étapes. Premièrement, il nécessite un accord entre deux ou plusieurs parties. Une fois établi, les deux peuvent convenir des conditions dans lesquelles le contrat intelligent sera considéré comme complet. La décision serait écrite dans le contrat intelligent, qui est ensuite crypté et stocké sur la blockchain. Une fois le contrat terminé, la transaction est enregistrée sur la blockchain comme n’importe quelle autre transaction.

Et pour les autres blockchains ?

Vous vous demandez peut-être si Bitcoin et d’autres réseaux peuvent utiliser des contrats intelligents ? Jusqu’à un certain point, oui. Chaque transaction en BTC est techniquement une version simplifiée d’un contrat intelligent. De plus, des solutions de seconde couche telles que le Lightning Network ont été développées pour étendre les fonctionnalités du réseau. Cela dit, l’utilisation des contrats intelligents par Ethereum est encore un cas particulier.

Ethereum, blockchain de prédilection pour les contrats intelligents.
Ethereum, blockchain de prédilection pour les contrats intelligents.

Contrairement à la plupart des blockchains, la blockchain Ethereum contient ce que l’on appelle la machine virtuelle Ethereum (EVM) . L’EVM stocke le code de contrat intelligent et les règles auxquelles ces contrats doivent se conformer.

En outre, plus de 200 contrats intelligents étaient répertoriés sur l’ explorateur de blockchain Cardano (ADA) en septembre 2021 par exemple. Les contrats intelligents sur Cardano sont déployés à l’aide des langages de programmation Marlowe, Plutus et Glow.

Il existe diverses implémentations potentielles de contrats intelligents qui pourraient automatiser le monde et en faire un endroit plus facile à vivre. Les Smart Contracts basés sur les exigences sont sans aucun doute la voie à suivre pour les contrats relativement basiques qui peuvent être rédigés et exécutés automatiquement chaque fois que les conditions préalables sont remplies.

Les Smart Contracts sont déjà utilisés par de nombreuses banques et assurances dans leurs opérations quotidiennes. Par conséquent, ils ont déjà été testés dans des scénarios réels. Il ne faudra donc pas longtemps avant qu’ils fassent partie de notre vie et de nos routines quotidiennes même si le chemin à parcourir reste encore long et semé d’embûches.

Lipucciu
Lipucciu

Tombé sous le charme depuis 2017, je suis passionné par la blockchain et les cryptomonnaies. Éternel curieux, j’étudie sans cesse cet écosystème futuriste et éprouve un grand plaisir à partager mes connaissances et fascinantes découvertes.