Nous avons l’honneur de vous présenter le projet Horizen via Manon Boudoux, associée marketing chez Horizen.

Bonjour Manon, pouvez-vous vous présenter pour celles et ceux qui ne vous connaissent pas ?

Je suis Manon Boudoux. J’ai commencé à travailler pour le projet Horizen en juin 2018 pour faire de la traduction de contenu. Ensuite ma passion et mon implication m’ont permis de faire partie de l’équipe BD puis de l’équipe Marketing.

Je suis donc dans le projet depuis presque ses débuts. A côté d’Horizen je travaille pour un second projet qui inclut la blockchain, le projet ADMCS, qui vise à optimiser le transport de marchandises conteneurisées. Je suis une grande amoureuse de cette technologie !

Qu’est-ce qu’Horizen ? En quoi cela consiste-t-il ?

Horizen est une plateforme blockchain qui permet à ses utilisateurs de protéger leur vie privée.

 Il y a la cryptomonnaie ZEN avec laquelle vous avez le choix de faire une transaction publique ou privée grâce à l’utilisation des Zk-Snark. On retrouve également Zenchat qui permet d’échanger des messages de manière anonyme.

Le 1er décembre, Zendoo arrive sur le Mainnet et permet à n’importe quel développeur de créer sa propre blockchain entièrement personnalisable, interopérable avec le réseau Horizen.

Horizen est actuellement le projet Masternode le plus décentralisé de l’écosystème crypto, pouvez-vous nous en dire un peu plus sur le fonctionnement de ce système ?

Le système de Masternodes d’Horizen est un peu différent d’un mode Masternodes classiques. Il s’agit d’un système à plusieurs niveaux. Les Secure Nodes nécessitent un collatéral de 42 ZEN et sont utiles pour apporter une couche de vérification de la blockchain supplémentaire.

Les Super Nodes nécessitent 500 ZEN et supportent notre système de Sidechain Zendoo. Les opérateurs de Secure Nodes et de Super Nodes obtiennent leur rémunération grâce au système de trésorerie résilient mis en place.

Lorsqu’un mineur valide un bloc (6.25 ZEN toutes les 2.5 minutes), il récupère 60% de cette récompense pour lui-même, 20% vont à l’équipe Horizen (e.g. pour rémunérer les développeurs), 10% vont au pool Secure Nodes, et les 10% restants au pool Super Nodes.

Ainsi, tout le monde est incité à participer au réseau à sa manière. Avec près de 50,000 nœuds actifs à ce jour, le réseau Horizen est le plus large de toute l’industrie Blockchain, dépassant celui d’Ethereum et Bitcoin réunis.

L’arrivée du Mainnet de Zendoo est imminente,  pouvez-vous nous parler plus en détail de cette technologie ?

Zendoo est le milestone Horizen de 2021.

Après plus de 2 années de développement, nous sommes fiers et heureux de pouvoir annoncer que Zendoo sera disponible sur le Mainnet à partir du 1er décembre 2021.

Nos équipes ont travaillé dur pour proposer le système de sidechains le plus décentralisé du marché. L’intégration des Zk-snarks dans Zendoo et le kit SDK fourni permettent à n’importe quel développeur de créer sa propre sidechain avec ses propres options de privacité. Son code prévoit également une grande scalabilité et flexibilité.

Ainsi, Horizen est partenaire avec Gamestation pour ajouter des fonctionnalités zero-knowledge proof à un système de jeu en play-to-earn. Avec Morpheus, nos options de privacité leur permettent de sécuriser leur plateforme.

Avec Celsius, nous apportons nos compétences ZK-snark pour créer une blockchain dédiée à l’audit. Enfin, avec Dash, nous créons sur Zendoo la première blockchain de récompense marketing.

Horizen mêle actuellement la preuve de travail (PoW) et la preuve d’enjeu (PoS). La PoW est critiquée de par sa forte consommation énergétique et son manque de scalabilité. L’idée de migrer intégralement vers la PoS est-elle envisagée ?

Horizen est 100% en mode preuve de travail. Ce sont les mineurs qui ajoutent des blocs à la blockchain. Les opérateurs de Nodes fournissent une étape de vérification de la blockchain supplémentaire. 

Grâce à Zendoo, la scalabilité est déjà nettement améliorée. Afin d’améliorer la scalabilité du protocole, nous avons entamé des recherches sur un protocole DAG (Graphique Acyclique Dirigé). Ces recherches devraient se poursuivre en 2022.

Ensuite, il faut savoir qu’Horizen est un projet drivé par la communauté. La priorité gouvernance de 2022 est de faire vivre notre HCC (Horizen Community Council). Grâce au HCC, les membres de la communauté peuvent faire des propositions et les faire voter.

Une des premières sidechains qui devrait arriver sur le protocole Zendoo est le protocole DAO que nous avons développé conjointement avec IOHK. Pour rappel, la DAO – Organisation Autonome Décentralisée – permet de voter sur un système décentralisé. 

Ainsi, il sera possible pour certains membres de la communauté de proposer à passer sur un système totalement PoS, et si la majorité est d’accord, nous partirons sur ce changement après avoir réalisé le développement nécessaire.

Comment comptez-vous attirer de nouveaux développeurs à venir construire sur Horizen ?

Nous avons plusieurs incitatifs pour inviter les développeurs à créer sur Zendoo.

Avec le programme HEAP, le Early Adopter Program d’Horizen, les développeurs peuvent s’inscrire pour être informés en priorité aux dernières nouvelles et produits d’Horizen avant qu’ils ne soient publiquement communiqués. Aujourd’hui, ce sont plus de 50 développeurs qui nous suivent via ce canal.

Ensuite, nous avons le HDE. Le HDE s’adresse à la fois aux développeurs confirmés et débutants, mais aussi aux membres de la communauté qui ont des talents en écriture, traduction, en dessin. Le HDE regroupe plusieurs tâches différentes, et les participants sont rémunérés en ZEN.

Enfin, Zendoo offre une grande liberté de développement. Les développeurs peuvent choisir le mode de consensus, la vitesse de la chaîne, les options de privacité. Le Framework est conçu pour que les développeurs s’acquittent des tâches de base pour se concentrer sur la création.

Enfin si vous le souhaitez, pouvez-vous nous partager votre sentiment du marché ? De quoi sera fait le futur d’Horizen ?

Personnellement, je ne suis pas une day-tradeuse, mais plutôt une hodleuse ! Ce qui m’intéresse dans ce milieu, ce sont les possibilités qui sont offertes par toutes les technologies de registre distribué.

Horizen m’a passionné dès que j’ai commencé à les suivre. J’ai vu le projet évoluer en 3 ans, et je peux dire aujourd’hui avec assurance que notre équipe d’ingénieurs comprend les meilleurs talents du marché.

Je suis très confiante pour le futur d’Horizen. Zendoo est un moment charnière de notre évolution et j’ai hâte de voir plein de blockchains se développer sur notre protocole.

Merci pour vos réponses Manon !

Vous pouvez suivre Manon Boudoux sur Twitter, ainsi que le projet Horizen sur Twitter et leur site internet .

Horizen dispose également d’une communauté française, cliquez ici pour accéder au compte Twitter d’Horizen France.

Thomas
Thomas

Community Manager chez Feel Mining